Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

vendredi 7 octobre 2005

HUITIEME CONGREGATION GENERALE

CITE DU VATICAN, 7 OCT 2005 (VIS). La huitième Congrégation générale de la XI assemblée générale ordinaire du Synode des Evêques, tenue en présence du Pape, s'est ouverte à 9 h sous la présidence du Cardinal Juan Sandoval Iñiguez (présents 245 Pères synodaux).

Avant la reprise des travaux, le Secrétaire général du Synode, a demandé à l'assemblée de prier pour les victimes de l'ouragan qui dévaste l'Amérique centrale. Mgr.Eterovic a ensuite annoncé que le Saint-Père avait répondu favorablement à la proposition de plusieurs Pères synodaux. Ainsi, lundi 17 octobre en la Basilique vaticane (de 17 à 18 h) se déroulera une adoration eucharistique.

Voici des extraits de certaines interventions:

LE CARDINAL ALFONSO LOPEZ TRUJILLO, Président du Conseil pontifical pour la Famille. "Peut-on permettre l'accès à la communion eucharistique à ceux qui nient les principes et les valeurs humaines et chrétiennes? Les hommes politiques et les législateurs ont une grande responsabilité. On ne peut pas séparer une soi-disant option personnelle du devoir socio-politique. Il ne s'agit pas d'une question privée. L'Evangile, le magistère ecclésial et la juste raison doivent être respectés... Dans l'Eucharistie est réellement présent le Seigneur de la famille et de la vie, de l'amour, de l'alliance qui unit les époux. Dieu est le Créateur de la dignité humaine. La question ne peut pas être résolue d'une manière conjoncturelle, selon la variété des attitudes caractérisant les différents pays, sinon la conscience des chrétiens et la communion ecclésiale s'avéreraient offusquées et confuses. Toutes ces questions doivent être clarifiées et éclairées par la Parole de Dieu à la lumière du magistère de l'Eglise... Les hommes politiques et les législateurs doivent savoir que, en proposant ou en défendant les projets de lois iniques, ils ont une grave responsabilité et doivent remédier au mal fait et diffusé pour pouvoir accéder à la communion avec le Seigneur qui est le chemin, la vérité et la vie".

SB LE CARDINAL PIERRE SFEIR, Patriarche maronite d'Antioche (Liban). "Dans l'Eglise maronite, on admet des prêtres mariés. La moitié de nos prêtres diocésains sont mariés. Mais il faut avouer que le mariage des prêtres, s'il résout un problème, il en crée d'autres aussi graves. Un prêtre marié a le devoir de s'occuper de sa femme et de ses enfants, leur assurer une bonne éducation, les caser socialement... Une autre difficulté surgit pour un prêtre marié, c'est celle de ne pas s'entendre avec ses paroissiens. Malgré cela, il arrive que son évêque ne peut pas le muter, en raison de l'impossibilité pour sa famille de se déplacer avec lui. Malgré tout, ces prêtres mariés ont préservé la foi du peuple dont ils ont partagé la vie dure. Sans eux, cette foi aurait disparu. D'autre part, le célibat est le joyau le plus précieux dans le trésor de l'Eglise catholique. Mais comment le garder dans une atmosphère érotisée: journaux, Internet, affiches, spectacles, tout s'étale sans honte et ne manque pas de blesser la vertu de la chasteté. Il va de soi que, une fois ordonné, un prêtre ne peut plus contracter mariage. Envoyer des prêtres dans un pays qui en manque, d'un pays qui en a beaucoup, n'est pas une solution idéale, si l'on tient compte des traditions, des habitudes et des mentalités. Le problème reste posé".

LE CARDINAL FRANCIS ARINZE, Préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacraments. "A propos de la célébration eucharistique, Ars Celebrandi précise quelle doit être l'attitude intérieure comme extérieure du prêtre célébrant et de l'assemblée... Ars Celbrandi aide le prêtre à avoir un comportement discipliné et plein de foi pendant la messe. D'un côté il ne peut pas s'isoler de la présence de l'assemblée, de l'autre, il ne doit pas être un homme de spectacle. La liturgie n'est pas ce que nous faisons mais ce que nous recevons dans la foi. Quant à ceux qui ont un rôle dans la célébration eucharistique, les enfants de choeur, les lecteurs, le choeur, etc, Ars Celebrandi leur demande une bonne préparation, foi, humilité et attention centrée sur le mystère sacramental plutôt que sur leur personne. Quand la messe est célébrée dans le bon esprit, elle nourrit la foi et manifeste son pouvoir, Lex Orandi, Lex Credendi. Une bonne compréhension du rôle des normes liturgiques évite la banalisation et la désacralisation de la célébration. Elle renvoie chez lui le peuple de Dieu bien nourri, spirituellement rafraîchi et plein d'énergie pour l'évangélisation".

MGR.CORNELIUS ESUA, Coadjuteur de Bamenda (Cameroun). "Pour souligner l'importance de la liturgie de la Parole pendant la célébration de l'Eucharistie, il devrait y avoir avant tout dans nos paroisses une organisation adéquate du ministère pastoral biblique... Deuxièmement, l'importance de l'homélie qui explique la Parole de Dieu aux fidèles devrait être mise en valeur. Elle lie la Parole à l'Eucharistie et permet aux participants de continuer à vivre l'Eucharistie, de la témoigner dans la charité et d'aller en mission à la fin de la célébration... Sans homélie, la célébration eucharistique pourrait être considérée un acte magique. C'est l'homélie qui fait que la célébration chrétienne de l'Eucharistie est différente des sacrifices des religions traditionnelles africaines qui sont souvent accompagnés d'invocations et d'incantations, dans des langues pas toujours comprises des participants... Dans certaines églises particulières d'Afrique, par exemple dans de nombreux diocèses du Cameroun, la liturgie de la Parole est annoncée par une procession biblique ou un lectionnaire solennel qui a lieu juste après la prière d'ouverture et ne précédent pas immédiatement la lecture de l'Evangile. L'assemblée est ainsi invitée à écouter la Parole de Dieu avec attention et respect comme ils le font quand ils écoutent un chef traditionnel ou son message".

MGR.DENIS GEORGE BROWN, Evêque d'Hamilton (Nouvelle-Zélande). "Il est important pour nous en tant qu'Eglise de rappeler que les petites communautés catholiques ont le même droit de participer à l'Eucharistie que leurs frères et soeurs des paroisses plus importantes. En tant qu'Eglise, nous avons le devoir de rechercher tous les moyens pour que l'Eucharistie soit facilement disponible pour tous les fidèles. 'Ils lui dirent alors: Seigneur, donne-nous toujours ce pain-là'. Nous nous devons de rester ouverts aux questions que nous posent nos fidèles comme par exemple 'Pourquoi semble t'il possible aux prêtres de la communauté anglicane, un temps mariés, d'être ordonnés et de faire fonction de prêtres catholiques alors que des prêtres catholiques ayant obtenus la dispense de leurs voeux de célibat ne peuvent accomplir aucune fonction pastorale?".

LE CARDINAL JEAN-LOUIS TAURAN, Bibliothécaire Archiviste de la Sainte Eglise romaine. "Dans le monde occidental au moins, la génuflexion est de moins en moins en usage. On ne se met pratiquement plus à genoux durant la célébration de la messe. Les églises étant souvent fermées durant la semaine, la visite au Saint Sacrement est souvent rendue impossible. Il serait bon que soit rappelée l'importance du témoignage de chrétiens et de communautés qui n'hésitent pas à se mettre à genoux pour témoigner de la grandeur et de la proximité de Dieu dans l'Eucharistie. Devant l'Eucharistie, l'homme reconnaît qu'il a besoin d'un Autre qui donne des énergies nouvelles pour les combats de la vie. Un monde sans adoration serait un monde à la seule mesure de l'homme. Un monde qui ne serait que le monde de la production deviendrait vite irrespirable. Un monde sans adoration n'est pas seulement irréligieux; c'est un monde inhumain!".

MGR.WILLIAM JOSEPH LEVADA, Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi. "Une opposition assez artificielle entre homélie à caractère doctrinal et homélie de type liturgique empêche la formation catéchistique des fidèles et leur capacité de mettre en application leur foi dans une société sécularisée. Cette fausse dichotomie ne peut être dépassée qu'en soulignant combien l'aspect doctrinal est celui qui exprime le mieux le sens profond de l'Ecriture, tout comme la liturgie permet le mieux de rencontrer le Christ, notre rédempteur. Je propose donc que le Synode fasse sienne la recommandation d'élaborer un programme pastoral, non à imposer mais à offrir à qui prêche lors des messes dominicales. Sur la base de la répartition triennale du lectionnaire, on relierait la proclamation de la doctrine de la foi aux textes bibliques dans lesquels figurent les vérités de foi, avec référence au Catéchisme de l'Eglise catholique et à son récent compendium".
SE/HUITIEME CONGREGATION/... VIS 20051007 (1370)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service