Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

vendredi 21 décembre 2007

VOEUX DE NOEL A LA CURIE


CITE DU VATICAN, 21 DEC 2007 (VIS). Ce matin le Saint-Père a rencontré les dirigeants de la Curie romaine pour le traditionnel échange des voeux de Noël, rappelant d'emblée que cette communauté de travail est consolidée par des liens fraternels, ravivés par l'esprit de Noël. Puis il a rappelé qu'au début de l'année il s'est rendu au Brésil pour ouvrir les travaux de la V Conférence générale des épiscopats d'Amérique latine et des Caraïbes. La rencontre avec les jeunes à Sao Paulo ne fut pas de ces manifestations de masse autocélébratives "où on se laisse enivrer de bruits pour se faire plaisir. Là au contraire...c'est une profonde communion qui s'est instaurée entre nous, car être les uns avec les autres induit être les uns pour les autres. Ce ne fut pas une fuite de la réalité mais une acceptation de vivre de manière nouvelle".

  Benoît XVI a ensuite évoqué la canonisation de Frei Galvao en disant que tout saint "entrant dans l'histoire constitue une partie du retour du Christ, une nouvelle entrée du Christ dans le temps qui nous offre son visage et nous rassure de sa présence. Il n'est pas du passé, pas plus qu'il ne s'enferme dans un futur lointain... Avec ses saints il s'avance vers nous, vers notre aujourd'hui".

  A la Fazenda da Esperança, où les ex drogués retrouvent liberté et espoir, le Pape a perçu la force réparatrice de la Création. "Nous devons la défendre pour nous même mais en tant que message du Créateur, don du beau et promesse d'espérance. L'homme a en effet besoin de transcendance".

  Puis le Saint-Père a rapporté sa rencontre avec les évêques durant laquelle il a touché du doigt "l'expérience effective et affective de la collégialité et la communion fraternelle qui s'exprime dans le ministère commun et nous a fait toucher la joie de la catholicité. Au-delà des frontières géographiques et culturelles nous sommes frères, ensemble avec le Ressuscité qui nous a appelés à son service".

  A Aparecida, où se tenait la Conférence du CELAM, intitulée "Disciples et missionnaires du Christ pour qu'ils aient la vie", le Pape noté les possibles objections découlant du thème. "Serait-ce un retour excessif vers l'intériorité dans un moment où les grands enjeux de l'histoire, de la justice, de la paix et de la liberté appellent au plein engagement de tous les hommes de bonne volonté, des chrétiens et de l'Eglise au premier chef?". Pour y répondre, a-t-il ajouté, "il faut bien comprendre le thème et sa signification profonde... Le mot clef est trouver la vie...ce qui implique que cet objectif soit atteint par les disciples du Christ et qu'ils soient engagés dans la diffusion de sa parole et la préparation de sa venue".

  Disciple signifie d'abord parvenir à le connaître, à le rencontrer dans l'écoute de sa Parole comme dans la réponse qu'est la prière, dans la mise en pratique de ses indications. "Le disciple du Christ doit également être missionnaire et messager de l'Evangile...même si certains se demandent s'il est encore utile d'évangéliser! Toutes les religions et philosophies ne devraient-elles pas vivre en paix et faire le bien de l'humanité ensemble, chacun selon ses dons? Il est indéniable que nous devons tous être ouverts et coopérer dans le respect", a affirmé le Pape.

  Il a alors évoqué la lettre des 138 sages de l'Islam dont l'envoi "témoigne en faveur d'un engagement commun pour la paix dans le monde", et dit que dans sa réponse il avait exprimé sa conviction et son adhésion à ce projet, "soulignant cependant la nécessaire priorité à défendre le respect, le dialogue et la collaboration, la reconnaissance partagée de l'existence du Dieu unique... C'est le préalable à une action commune en défense de la dignité humaine en vue de bâtir une société plus juste et solidaire".

  "Qui a reconnu une grande vérité, qui a découvert une grande joie, doit les transmettre et ne pas les garder pour lui... Pour s'accomplir, l'histoire a besoin de la Bonne Nouvelle annoncée à tous les peuples, à tout homme, afin que se regroupent les forces de la réconciliation, de la paix, de l'amour et de la justice... Devant les idées violentes, la violence et l'injustice, les oppositions se renforcent".

  Pour finir de répondre à la question posée plus avant, Benoît XVI a rappelé que l'assemblée d'Aparecida avait indiqué qu'il faut que les disciples doivent donner leur priorité à l'évangélisation et s'enraciner dans l'intériorité car "grâce à une rencontre renouvelée du Christ et de son Evangile il est possible d'acquérir les forces nécessaires à répondre efficacement aux défis de ce temps".

  Le Saint-Père a cité ensuite sa lettre de juin dernier aux catholique de Chine, contenant des indications pour aborder et résoudre dans un esprit de communion et de sincérité "les questions complexes et délicates touchant à la vie de l'Eglise en Chine". Il a rappelé la disponibilité du Saint-Siège à un dialogue serein et constructif avec les autorités afin de résoudre les divers points intéressants la communauté catholique... Avec l'aide de Dieu, j'espère que cela portera de bons fruits", a dit Benoît XVI.

  Pour conclure, il a évoqué sa visite de septembre en Autriche, la rencontre de Lorette avec la jeunesse, qui fut à ses dire un "grand signe de joie et d'espérance".

  Enfin le Saint-Père a déclaré qu'il ne fallait pas se bercer d'illusions. "Les problèmes que posent la sécularisation et la pression des idéologies d'une conscience sécularisée, prétendant à une raison exclusive et définitive, sont grands... Mais nous savons que le Seigneur maintiendra sa promesse d'être avec nous chaque jour et jusqu'à la fin du monde".
AC/VOEUX NOEL/CURIE ROMAINE                            VIS 20071221 (940)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service