Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

vendredi 15 mai 2009

LA TOMBE VIDE PARLE D'ESPERANCE


CITE DU VATICAN, 15 MAI 2009 (VIS).Vers 10 h le Pape est entré au St.Sépulcre, après avoir été accueilli par les délégués des trois confessions qui en ont la gestion, l'Eglise orthodoxe, l'Eglise catholique et l'Eglise arménienne, même si les Coptes orthodoxes, les Syriens orthodoxes et les Ethiopiens en ont également l'usage. Selon la tradition, le Saint-Sépulcre est le lieu de la crucifixion, de la sépulture et de la résurrection du Christ. Dans l'entrée de la basilique se trouve la Pierre de l'Onction, une dalle de calcaire rose, entourée de candélabres et surmontée de huit lampes, qui correspond à la XIII Station de la Via Crucis. Selon la tradition, il s'agit du lieu où le corps de Jésus aurait été préparé pour la sépulture, non loin de la croix. Au centre de la rotonde se trouve le Sépulcre, le lieu de la sépulture correspondant à la XIV Station, protégé par un édicule rectangulaire. Son entrée est ornée de lampes d'argent, et les trois scènes de la Résurrection placées au-dessus correspondent aux traditions latine, grecque et arménienne. La petite porte de bois demeure toujours ouverte, sauf lorsque le célébrant grec ou arménien doit demeurer seul selon les prescriptions de leur liturgie. La petite chapelle intermédiaire est appelée Chapelle de l'Ange, à cause de l'annonce de la Résurrection aux Saintes Femmes. Une autre petite porte permet l'accès à la chambre mortuaire. Une dalle de marbre recouvre le banc funéraire originel où fut placé le corps du Christ. Les travaux de restauration de l'ensemble monumental commencèrent en 1971 et en 1994 les trois entités co-propriétaires ont décidé de restaurer la coupole de l'Anastasis, oeuvre achevée en 1997.

Après avoir prié sur la Pierre de l'Onction, Benoît XVI est descendu se recueillir dans le tombeau. Ensuite, après les saluts du Custode de Terre Sainte et du Patriarche latin, le Saint-Père a prononcé un bref discours: "L'Evêque de Rome, se tient devant ce même tombeau vide et contemple le mystère de la Résurrection... Ici, le Christ est mort et est ressuscité pour ne plus jamais mourir. Ici, l'histoire de l'humanité a été changée de manière décisive. Le long règne du péché et de la mort a été brisé en morceaux par le triomphe de l'obéissance et de la vie. Le bois de la Croix expose crûment la vérité concernant le bien et le mal... Ici, le Christ, nouvel Adam, nous a montré que le mal n'a jamais le dernier mot, que l'amour est plus fort que la mort, que notre avenir, l'avenir de toute l'humanité, est entre les mains d'un Dieu fidèle et bon... Le tombeau vide nous parle d'espérance, de l'espérance qui ne déçoit pas parce qu'elle est don de l'Esprit de vie. C'est là le message que je désire vous laisser aujourd'hui, à la fin de mon pèlerinage en Terre Sainte. Que l'espérance se lève, toujours nouvelle, par la grâce de Dieu, dans le cœur de toutes les personnes qui vivent en Terre Sainte! Puisse-t-elle prendre racine dans vos cœurs, être l'hôte de vos familles et de vos communautés

Evoquant ensuite l'Eglise en Terre Sainte, "qui a si souvent fait l'expérience de l'obscur mystère du Golgotha", le Pape a dit qu'elle ne doit jamais cesser "d'être l'intrépide héraut du message d'espérance que le tombeau vide proclame. L'Evangile nous enseigne que Dieu peut faire toutes choses nouvelles, que l'histoire ne se répète pas, que les mémoires peuvent être guéries, que les fruits amers de la récrimination et de l'hostilité peuvent être dépassés, et qu'un avenir de justice, de paix, de prospérité et de coopération peut se lever...pour la famille humaine tout entière... Cette antique église de l'Anastasis rend un témoignage muet aussi bien aux lourdeurs de notre passé, avec ses erreurs, ses incompréhensions et ses conflits, qu'à la promesse de gloire qui continue de rayonner du tombeau vide du Christ... Aujourd'hui encore la grâce de la Résurrection est à l'œuvre en nous! Puisse la contemplation de ce mystère stimuler nos efforts, au niveau personnel tout comme dans la communauté ecclésiale, en vue d'une croissance dans la vie selon l'Esprit par la conversion, la pénitence et la prière! Puisse-t-elle nous aider à surmonter, par la puissance de ce même Esprit, les conflits et les tensions qui viennent de la chair et enlever les obstacles, aussi bien intérieurs qu'extérieurs, qui entravent notre progression dans le témoignage commun rendu au Christ et à la puissance de réconciliation de son amour... C'est sur ces paroles d'encouragement que s'achève mon pèlerinage aux lieux saints de notre rédemption et de notre renaissance dans le Christ. Je prie pour que l'Eglise en Terre Sainte tire toujours une nouvelle vigueur de sa contemplation du tombeau vide du Sauveur. Dans ce tombeau, elle est appelée à ensevelir toutes ses inquiétudes et ses craintes, afin de ressusciter chaque jour et de continuer son pèlerinage à travers les rues de Jérusalem, sur les route de Galilée et au-delà, proclamant le triomphe du pardon du Christ et de la promesse de la vie nouvelle".

Ensuite, Benoît XVI s'est rendu dans la chapelle de l'Apparition pour prier devant le Saint Sacrement, puis sur le site du Calvaire, avant de gagner en voiture le Patriarcat arménien de Jérusalem.
PV-ISRAEL/SEPULCRE/JERUSALEM VIS 20090515 (870)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service