Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

mercredi 1 février 2012

CONFIANCE EN LA DIVINE PROVIDENCE

CITE DU VATICAN, 1 FEV 2012 (VIS). Poursuivant son cycle, la catéchèse de l'audience générale Salle Paul VI a été consacrée à la prière de Jésus au Jardin des oliviers. Marc raconte qu'après la Cène, Jésus se rendit de nuit au Mont des oliviers pour prier. Il advint cette fois, a dit Benoît XVI, "quelque chose de nouveau car il ne désirait pas rester seul. Souvent il s'écartait de la foule et même de ses disciples" pour prier, tandis qu'au "Gethsémani il invita Pierre, Jacques et Jean à l'accompagner. Ils sont ceux qu'il avait amené avec lui lors de la transfiguration". Ce geste avait donc une signification spéciale. Il s'agissait "d'une requête de solidarité au moment où il sentait la mort s'approcher. Cette proximité dans la prière exprimait une syntonie à la veille de l'accomplissement de la volonté du Père. Elle invitait aussi chaque disciple à le suivre sur le chemin de la croix.

  A ce moment, rappelle le Pape, Jésus est envahi par la peur et l'angoisse. Il dit aux trois, Mon âme est triste à mourir. Restez avec moi et veillez, des paroles qui manifestent cette peur et cette angoisse dans la solitude "au moment où le dessein de Dieu s'accomplit. En elles se concentre l'horreur de l'homme face à sa mort, la certitude de son inéluctabilité, et le poids du mal sur nos vies". Après avoir demandé aux apôtres de veiller, il s'écarte d'eux "et tombe le visage à terre, selon un mode de prier exprimant l'obéissance à la volonté  du Père, un abandon total et confiant". Mais Jésus lui demande d'écarter si possible ce moment. "Ce n'est pas seulement la peur et l'angoisse humaine face à la mort mais la réaction du Fils qui voit l'immense quantité de mal qu'il lui faudra prendre sur lui, qu'il lui faudra combattre pour en anéantir le pouvoir". Puis il a dit que nous devons tous être capables de porter devant Dieu "nos peines et nos souffrances, notre engagement à la suivre au quotidien pour être chrétiens, malgré le poids du mal qui nous entoure, afin qu'il nous donne l'espérance et nous fasse sentir sa présence, qu'il nous offre la lumière nécessaire à avancer sur le chemin de la vie".

  Retournant à la prière de Jésus, le Saint-Père a alors évoqué trois passages révélateurs: Jésus s'adresse au Père en l'appelant Abba. "Ce rapport de Jésus avec le Père, fait de tendresse, d'affection et de confiance dans l'abandon". Dans sa prière ensuite, il "fait une demande dans laquelle apparaît le drame de sa volonté humaine face à la mort et au mal". Enfin, il adhère pleinement à la volonté divine... Jésus nous dit que c'est dans cette conformation de la volonté humaine à celle de Dieu que l'homme atteint sa vraie grandeur et devient divin... C'est ce qu'il accomplit au Gethsémani, où en fondant la volonté humaine à la volonté divine il fit naître l'homme véritable et la rédemption des hommes". Lorsque nous récitons le Pater, a ajouté Benoît XVI, "nous demandons au Seigneur de faire sa volonté au ciel comme sur terre, en reconnaissant qu'il existe une volonté de Dieu avec et pour nous, pour notre existence, qui doit être la référence de notre être et de notre volonté... La terre se fait ciel et lieu de l'amour, de la bonté, de la vérité et de la beauté divine, si la volonté de Dieu y est faite".

  Dans nos prières, a-t-il conclu, "il nous faut apprendre à mieux nous confier à la divine Providence, en demandant à Dieu la force de sortir de nous mêmes nous pour renouveler notre oui et répéter que sa volonté soit faite en conformant la notre à la sienne. Il s'agit d'une prière quotidienne car se confier à la volonté divine n'est pas chose aisée". Le récit évangélique montre que les disciples furent incapables de veiller. Demandons au Seigneur, a ajouté le Pape, "d'être capables de veiller avec lui dans la prière, de suivre sa volonté jour après jour même s'il s'agit de croix, de vivre de plus en plus intimement avec lui, afin d'apporter un peu du ciel de Dieu sur cette terre".

  Après la catéchèse, le Saint-Père a salué les groupes linguistiques, et en particulier un groupe d'aumôniers militaires britanniques, des pèlerins venus de Hong Kong et d'Amérique latine, et les évêques de la communauté de Sant'Egidio provenant d'Europe, d'Asie et d'Afrique.  
AG/                                                            VIS 20120201 (740)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service