Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

vendredi 25 juillet 2014

A PROPOS DU CONFLIT EN COURS A GAZA


Cité du Vatican, 25 juillet 2014 (VIS). Avant hier à Genève, l'Observateur permanent du Saint-Siège près les agences de l'ONU a pris la parole au cours de la XXI session spéciale du Conseil des droits de l'homme, consacrée au respect de ces droits dans les territoires palestiniens occupés et à Jérusalem est: Tandis que s'accroît le nombre des morts et blessés, tout particulièrement à Gaz, la "voix de la raison semble couverte par le fracas des armes", a dit Mgr.Silvano Tomasi. "La majorité des victimes est composée de civils qui devraient jouir de la protection de la loi internationale. Les Nations-Unies constatent que 70 % des victimes palestiniennes de Gaza sont des civils sans défense, ce qui est autant intolérables que missiles lancés sur des objectifs civils en Israël. On doit réagir contre cette violence qui ne cherche qu'à anéantir l'adversaire. Le démoniser ne saurait éliminer ses droits. Au contraire, las solution réside dans la reconnaissance de l'humanité commune... Pour tous le moment est venu de trouver les conditions d'une paix juste...d'avoir le courage de la paix qui repose sur la reconnaissance des droits légitimes de chacun. Deux états ont droit d'exister et de vivre dans la paix et la sécurité dans des frontières garanties. L'aspiration légitime à la sécurité d'une part, celle de l'autre à une existence décente et de libre accès aux ressources essentielles (denrées, eau, médicaments) sont indispensables pour le maintien de la paix". La situation "montre la nécessité de parvenir à un cessez le feu immédiat... Seule la paix apportera des avantages pour les populations locales, pour la région et le monde entier. Telle est la direction indiquée par le Pape François, au prix si nécessaire de concession des parties". C'est pourquoi la délégation du Saint-Siège repropose son analyse: La violence n'est jamais payante. Elle n'engendre que d'autres souffrances et dévastations, empêchant la réalisation de la paix. Si elle est contagieuse, la logique de la violence devient incontrôlable. Pour combattre ses effets dévastateurs, on ne doit pas s'habituer au meurtre des innocents... Le cycle rétorsions représailles doit cesser, car si les gens continuent à se poser en adversaires ou en ennemis avec la guerre, ils seront frères et soeurs dans la paix".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service