Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

mercredi 4 mars 2015

Diffuser la gratitude envers les personnes âgées


Cité du Vatican, 4 mars 2015 (VIS). Le Pape a consacré sa catéchèse de l’audience générale Place St.Pierre au troisième âge. Si l'allongement de la moyenne de vie a grandement accru le nombre des personnes âgées, "nos sociétés ne se sont pas assez préoccupées de leur accorder la place et la considération qui leur revient: "Jeunes, on a tendance à ignorer la vieillesse, comme s'il s'agissait d'une maladie à éviter. Agés, surtout si on est pauvre, malade ou seul, on subit les lacunes d'une société qui fondée sur l'efficacité oublie le troisième âge... Or c'est l'attention aux personnes âgées qui qualifie une société... Il existe une culture du profit qui présente les personnes âgées comme un poids mort. Sous le prétexte qu'elles ne produisent pas et qu'elles sont à charge il faudrait les écarter. Non seulement on ose le dire, mais on le fait. Il y a quelque chose de vil dans cette acceptation passive de la culture du rebut, dans cette tendance à oublier notre crainte de la faiblesse et de la vulnérabilité, ce qui ne fait qu'accroître celle des personnes âgées... De fait, elles sont abandonnées matériellement mais aussi du fait qu'on n'admet pas l'idée de nos propres limites. Outre leurs difficultés de vie...la société ne leur permet pas de participer, de s'exprimer, ni même d'être une référence dans un modèle de société de consommation où seuls les jeunes seraient utiles et autorisés à profiter de la vie. Pourtant, au contraire, les anciens devraient être un réservoir de sagesse pour l'ensemble de la société". Citant Benoît XVI qui visitait une maison de retraite, le Saint-Père a affirmé que l'attention envers le troisième âge est une preuve de civilisation: "Une société ne va de l'avant que si elle respecte la sagesse des anciens! Une société sans place pour eux, qui les écarte parce qu'ils sont un problème, est destinée à mourir".


Dans notre société occidentale vieillie, il existe un déséquilibre entre naissances et troisième âge, cet âge est considéré comme un poids et "lorsque l'amour de l'autre fait défaut, il est facile d'endormir sa propre conscience... Mettre de côté les personnes âgées est commettre un péché", s'est exclamé le Pape. Puis il a évoqué un souvenir de son ministère épiscopal à Buenos Aires, où il a touché du doigt l'abandon dans lequel beaucoup d'anciens sont laissés. "Pour sa part l'Eglise possède une sagesse qui soutient la culture de la proximité des personnes âgées, qui s'exprime jusque dans un accompagnement attentif de leur fin de vie. "C'est une tradition enracinée dans l'Ecriture... L'Eglise ne peut et ne veut se conformer à une mentalité d'indifférence et de mépris de la vieillesse. Nous devons réveiller un sens collectif de la gratitude et de l'hospitalité" envers les anciens. "Si chaque personne âgée a ses faiblesses, il en existe des particulièrement affaiblies, fragilisées par la maladie ou l'isolement. Certaines dépendent de l'attention d'autrui et de soins indispensables. Non, on ne peut abandonner ces personnes. Une société qui renoncerait à cette proximité, à la gratuité de l'affection, y compris à l'endroit de l'étranger, deviendrait perverse. Fidèle à la Parole, l'Eglise ne saurait tolérer une telle chute, Une communauté chrétienne où proximité de l'autre et gratuité ne seraient plus considérés comme indispensables perdrait son âme. Là où il n'y a plus d'attention aux anciens, il n'y a pas d'avenir pour les jeunes".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service