Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

mardi 31 mars 2015

Intervention du Saint-Siège sur les objectifs de développement durable

Cité du Vatican, 31 mars 2015 (VIS). Mgr.Bernardito Auza, Observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à New York, est intervenu le 24 mars à la session consacrée aux négociations intergouvernementales sur le programme de développement post-2015. Le prélat a remercié avec sa délégation la Commission pour le caractère ambitieux et convaincant des objectifs de développement durable et pour sa conviction de l'importance d'un programme de transformation orienté vers l'action. "Toutefois -a-t-il affirmé- les objectifs de développement durable doivent intégrer de façon équilibrée les trois piliers du développement durable, développement économique, social et environnemental, avec une attention globale sur l'éradication de la pauvreté et l'accomplissement d'une vie digne pour tous. Il est impératif que ces objectifs soient davantage centrés sur les besoins des pays plus vulnérables, en particulier les pays moins développés, ceux qui sont en développement sans littoral et les petits états insulaires, avec une attention particulière aux secteurs de la population où la pauvreté est plus généralisée, à ces régions où les conflits armés se poursuivent bloquant aussi la réalisation des objectifs de développement et de fait causant un recul dans le développement, et aux zones les plus affectées par les catastrophes naturelles".

La délégation du Saint-Siège est pleinement consciente que les objectifs de développement durable doivent être soigneusement élaborés pour répondre aux souhaits des parties intéressées. C'est pourquoi, a ajouté le prélat, elle ne soutient pas "le cloisonnement technique des buts et des objectifs qui peuvent conduire à la réouverture et renégociation de ce qui constitue déjà un accord politiquement équilibré et acceptable pour la grande majorité des intéressés". De plus, les résultats et avancées significatives dus à la mise en œuvre des objectifs de développement durable "devraient être évalués et vérifiés par rapport aux indicateurs approuvés par les intéressés eux-mêmes. C'est pourquoi, ma délégation prend note du travail de la Commission des statistiques des Nations Unies qui a présenté une liste préliminaire d'indicateurs et objectifs pour les objectifs de développement durable. Nous voulons également souligner que les indicateurs basés sur la preuve doivent être présentés de façon ouverte et transparente par les états membres. Ces indicateurs ne devraient pas altérer l'équilibre politique des objectifs, ni être utilisés pour imposer des idées ou idéologies qui ne font pas consensus en vertu du résultat des groupes de travail".


Mgr.Auza a conclu en ajoutant que certains buts et objectifs "se comprennent de façon différente en fonction des contextes culturels et religieux et se traduiront différemment dans les politiques et législations nationales. C'est pourquoi, les indicateurs doivent tenir compte de ces différences et être rédigés sous une forme qui permette aux pays d'évaluer leurs résultats, qui reflète et respecte leurs valeurs nationales, et qui soit cohérente avec leur politique et législation nationale... Ma délégation est fermement convaincue que les indicateurs doivent être généraux, et prendre en compte les particularités nationales et régionales, notamment les différentes aptitudes. Les indicateurs ne doivent pas être seulement des chiffres peu réalistes qui ne peuvent être acceptés, ou non, que par les pays développés".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service