Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

lundi 16 novembre 2015

Hommage du Pape au Jesuit Refugee Service


Cité du Vatican, 14 novembre 2015 (VIS). Ce matin le Pape a reçu150 membres du Jesuit Refugee Service, organisation internationale fondée il y a 35 ans par le P.Pedro Arrupe, qui œuvre actuellement dans plus de 45 pays, et dont la mission est d'accompagner, aider et défendre les droits des réfugiés et des personnes déplacées. Comme l'a rappelé le Pape au cours de l'audience, l'ancien Préposé Général de la Compagnie de Jésus lancé cette initiative en voyant les conditions des réfugiés vietnamiens fuyant sur des Boat People, exposés aux attaques des pirates et aux dangers de la mer méridionale de Chine. Celui qui était alors supérieur des jésuites, et qui avait connu l'explosion de la bombe atomique à Hiroshima, se rendit compte de l'amplitude de ce tragique exode de réfugiés et considéra qu'il s'agissait d'un défi que les jésuites ne pouvaient ignorer, s'ils voulaient rester fidèles à leur vocation. C'est pourquoi le P.Arrube souhaita que le Service jésuite pour les réfugiés "aille à la rencontre des besoins humains et spirituels des réfugiés, et non pas seulement des besoins immédiats de nourriture et d'asile, mais aussi à l'exigence de voir respectée leur dignité humaine blessée, et d'être écoutés et réconfortés". Le Saint-Père a alors évoqué les estimations du Haut Commissariat aux réfugiés des Nations-Unies qui avance le nombre de 60 millions de réfugiés dans le monde, le plus élevé depuis la seconde guerre mondiale, et a souligné que le Service jésuite aux réfugiés souhaitait être présent là où il y avait le plus besoin, dans les zones de conflit et d'après conflits, citant notamment son activité en Syrie, Afghanistan, République centrafricaine et dans la zone orientale de la République démocratique du Congo, où il accueille des personnes de foi diverse qui partagent leur mission. "Le Jesuit Refugee Service travaille pour offrir espérance et avenir aux réfugiés, avant tout à travers le service de l'éducation, qui touche un grand nombre de personnes et revêt une importance particulière. Offrir une éducation est beaucoup plus qu'enseigner des notions. C'est une intervention qui offre aux réfugiés quelque chose pour aller au-delà de la survie, maintenir vive l'espérance, croire en l'avenir et faire des projets. Donner à des enfants un banc d'école est le cadeau le plus beau que vous puissiez faire. Tous vos programme ont cet objectif ultime d'aider les réfugiés à grandir dans la confiance en soi, à développer au mieux le potentiel qu'ils ont et à les mettre en mesure de défendre leurs droits individuels et communautaires. Pour les enfants contraints à émigrer, les écoles sont des espaces de liberté. En classe, ils sont pris en charge par les enseignants et sont protégés. Malheureusement, nous savons que même les écoles ne sont pas épargnées des attaques par ceux qui sèment la violence. Au contraire, les salles de classe sont des lieux de partage, même avec des enfants de culture, d'ethnie et religions différentes, où l'on suit un rythme régulier, un ordre confortable, dans lesquelles les enfants peuvent se sentir de nouveau normaux, et leurs parents heureux de les savoir à l'école". Cependant, beaucoup d'enfants et de jeunes réfugiés ne reçoivent pas une éducation de qualité et l'accès à l'éducation reste limité, notamment pour les filles et dans l'enseignement secondaire. C'est pourquoi, au cours du prochain Jubilé de la Miséricorde, le Service s'est fixé l'objectif d'aider plus de 100.000 enfants réfugiés à aller à l'école, par une initiative d'éducation globale dont le thème est: Mettons en marche la Miséricorde, et à laquelle participe de nombreux bienfaiteurs. Le Pape a conclu son discours en invitant les personnes présentes à penser , alors qu'elles mènent leur tâche à bien, à la Sainte Famille qui a fui en Egypte pour échapper à la violence et chercher refuge en terre étrangère et a rappelé les paroles de Jésus: Bienheureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde. Pour finir, le Saint-Père a évoqué ce qui fut le chant du cygne du P.Arrupe, sa visite à ce centre d'accueil asiatique juste avant de rentrer à Rome, où il fut frappé d'yctus. Il recommanda de prier et de prier encore, alors "puisse son souvenir vous accompagner, le souvenir d'un brave homme à qui le Seigneur a donné la joie de prendre congé du onde en s'exprimant devant des réfugiés". 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service