Home - VIS Vatican - Réception du VIS - Contactez-nous - Calendrier VIS

Le Vatican Information Service (VIS) est un service d'information de la Salle-de-Presse du Saint-Siège. Il propose des informations sur le Magistère et l'activité pastorale du Saint-Père et de la Curie Romaine... []

dernières 5 nouvelles

VISnews  Twitter Go to YouTube

mardi 12 juin 2012

POSITION INCHANGEE SUR JERUSALEM EST


Cité du Vatican, 12 juin 2012 (VIS). Voici des passages de l'interview donnée à Radio Vatican par Mgr.Ettore Balestrero sur la réunion de la Commission permanente Saint-Siège Israël et l'Accord en cours de négociation:

Q. Le bruit a couru ces derniers jours avec insistance que l'Accord auquel vous travailler depuis treize ans serait signé aujourd'hui. Pas de signature, que s'est-il passé?
R. Certains milieux ont parlé de cette signature, mais il ne s'est rien passé de particulier car elle n'était pas au programme. Si des progrès ont été enregistrés, il reste des questions à résoudre.

Q. Côté palestinien, on s'est inquiété que le Saint-Siège reconnaisse indirectement avec cet Accord la souveraineté d'Israël sur Jérusalem Est et les autres territoires occupés depuis 1967.

R. L'Accord auquel nous travaillons regarde la vie, les activités et le statut fiscal de l'Eglise catholique en Israël, en dehors de tout contentieux territorial. Il n'est question ni de Jérusalem Est ni de localités de la Cisjordanie.

Q. Il a cependant été question d'un projet dans lequel seraient mentionnées certaines localités à Jérusalem et en Cisjordanie.

R. Depuis le début, nous travaillons à un accord global comprenant aussi la Schedule One, c'est à dire une liste de propriétés privées du Saint-Siège et d'autres institutions catholiques de Terre Sainte qui sont depuis des années sujettes à de fortes impositions de la part de l'Etat d'Israël. Certaines se trouvent ,il est vrai, à Jérusalem Est ou dans les zones occupées. Tendant à résoudre des problèmes concrets, il a été décidé de négocier dans l'Accord que de propriétés qui ne sont ni à Jérusalem Est ni en Cisjordanie. Il est donc inexact de dire qu'avec cet accord le Saint-Siège violerait la Convention de Genève sur la protection des civils en temps de guerre. Cette confusion et cet alarme résultent de l'usage incorrect d'un document de travail en phase de re-élaboration, dont la première version était dépassée.

Q. La position du Saint-Siège sur Jérusalem a-t-elle changé?

R. Elle est inchangée. Elle est exprimée dans l'Accord base entre l'OLP et le Saint-Siège et elle le sera dans l'Accord global en phase d'élaboration.

Q. On a également écrit que le futur Accord entre le Saint-Siège et Israël serait au détriment de ceux existant entre Israël et certains pays comme la France ou l'Italie.

R. C'est inexact. Notre accord n'aura aucune incidence avec ceux qu'Israël a conclu avec d'autres états, dont la validité dépend avant tout des deux parties et non de l'existence d'un accord d'une partie avec un tiers, le Saint-Siège en l'occurrence. Il s'agit d'un principe du droit international communément admis".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Copyright © VIS - Vatican Information Service